• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Fillon, faut le dire vite.

27112008

Le Premier ministre, François Fillon, a été sifflé aujourd’hui au 91e congrès des maires tandis qu’il évoquait le service minimum d’accueil (SMA) dans les écoles.

« Le ministre de l’Education nationale réforme et il a raison de le faire, parce que notre système éducatif a besoin de réformes, et personne ne peut le nier » a-t-il commencé, déclenchant des sifflets nourris.

« Quant à la loi de la République, elle n’est pas négociable ! », a-t-il aussitôt enchaîné, suscitant une nouvelle bronca.

M. Fillon a été le plus sifflé quand il a souligné que le SMA avait été « voté par le Parlement, qui représente la majorité des Français », et qu’il correspondait selon lui « à la demande de la majorité des familles ».

« Je sais que la situation de chaque commune est particulière », a poursuivi le chef du gouvernement. « Sans l’ouverture d’un dialogue, sans la prise en compte de vos contraintes (…) l’application de la loi ne se fera pas de manière satisfaisante », a-t-il cependant admis.

Il s’est également dit « prêt à toutes les évaluations nécessaires pour que nous améliorions le service public (*) ».

« On ne peut pas être d’un côté pour le service public et en même temps refuser de mettre en oeuvre les conditions qui permettront à ce service public d’être appliqué 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7″, a-t-il insisté, déclenchant de nouveaux sifflets.

Décidément il est bon le Fillon.

Pas en tout, certes :
http://www.dailymotion.com/video/k55BZTKaixzyYRBdTo
(*) Moi qui pensais, con que je suis, que Fion Fillon rêvait de supprimer les services publics, me voici rassuré.

A propos de sifflets, ça me fait penser :

http://www.dailymotion.com/video/x6yafu

 

 




Rachida Dati / 534

22112008

534 magistrats ont transmis à Rachida une « motion » dans laquelle ils mettent en cause sa politique pénale et, surtout, n’hésitent pas à lui demander des « excuses publiques » pour l’affaire de Metz.Metz, c’est la prison où un jeune détenu s’est pendu le mois dernier, provoquant deux jours plus tard l’irruption en pleine nuit de cinq inspecteurs judiciaires pour interroger les magistrats responsables de son incarcération.A une ministre qui répète à l’envi qu’elle applique une politique « sévère » voulue par les Français, les magistrats avaient beau jeu de dénoncer son « incohérence ».

Révélateur de la pétition, le Figaro a aussi mis la ministre dans l’embarras en étant forcé d’admettre avoir effacé de son doigt, sur sa photo en Une accompagnant l’article, une bague Chaumet de 15.600 euros.

bague0.jpg

bague1.jpg

Sur le fond, résume un responsable syndical de la magistrature, Rachida Dati est accusée de mener « une politique d’apparence de réforme« , privilégiant « les coups d’annonces« , tandis que dans la forme, c’est « son absence de concertation, sa provocation permanente et son manque de respect de la parole donnée » qui lui sont reprochés.
Bref, elle est sarkozyste…

PS : Si l’on considère que le salaire moyen d’un professeur est de 1800 € (à une vache près) et que pour offrir ces deux charmantes bagouzes il faut débourser (à une Rolex près) 38100 € nous obtenons l’équivalent de 21 mois de salaire de prof pour ces deux machins. (La montre Patek Philippe 3940G que Carla a offert à Bip-bip représente, elle, un poil plus de 25 mois de salaire.) Je comprends qu’on en vire. Pas des bagues, des profs.

bague3.jpg




Come on up for the rising !

6112008

Onc ne sait ce qu’il adviendra. Mais là ce soir c’est beau :

http://www.dailymotion.com/video/x7b2tv

The acceptance speech :

Image de prévisualisation YouTube







Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DES IDEES ET DES REVES Nord
| cceta
| Les Enragés d'Aurillac