Inde : une pure coïncidence.

17 10 2008

  • Inde, 24 septembre.

Un conflit social affectant une entreprise de la banlieue industrielle de New Dehli a tourné à l’émeute sanglante en Inde : un PDG (Lalit Kishore Chaudhary, 47 ans) a été lynché jusque la mort , par 200 anciens employés furieux d’avoir été licenciés.

 

Le ministre indien du Travail a provoqué l’indignation en jugeant que ce meurtre devrait servir de leçon aux patrons pour qu’ils traitent mieux leurs salariés (provoquant un véritable tollé au sein du patronat indien, on s’en doute).

 

Osons ce rapprochement hasardeux, 3 semaines plus tard :

 

  • Inde, 17 octobre.

1 900 salariés licenciés… réembauchés

 

La première compagnie aérienne privée indienne, Jet Airways, va réembaucher les 1.900 salariés qu’elle avait licenciés, a annoncé son président. « Je ne pouvais pas en dormir de la nuit. Cela m’a perturbé de les voir en larmes. Je présente mes excuses pour cette grande souffrance et ce traumatisme », a déclaré, ému, Naresh Goyal. « C’est une décision personnelle, en tant que père de famille de ces employés qui peuvent revenir travailler demain », a-t-il ajouté.

 

En fait, la mise à la porte d’employés de Jet, la plupart âgés d’une vingtaine d’années, avait provoqué une mini-tempête politique. Des centaines d’hôtesses et stewards avaient défilé en uniforme à l’aéroport de New Delhi et la classe politique les avait soutenus. « Vous ne pouvez pas congédier autant de gens aussi brutalement », avait dit jeudi soir le ministre du Pétrole Murli Deora.

 

« Il n’y a eu aucune pression politique », a assuré le président de Jet Airways.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DES IDEES ET DES REVES Nord
| cceta
| Les Enragés d'Aurillac